Skip to content
‹ Retour

Reportage “Oventic 96″ Les Indiens Zapatistes, 500 ans déjà… – 1996

Un certain regard zapatiste,

 

Regard perdu dans le temps, ce temps suspendu voilà plus de cinq cents ans,

Qui comme la brume couvrant ces montagnes, pénètre jusqu’aux profondeurs de l’âme.

Que cherche-t-il ce regard, qu’attend-il encore ?

Certainement que justice lui soit rendue.

Qu’un beau jour la lumière de l’aube aidant, le calme et la paix perdus reviennent.

Qu’en contemplant son reflet net et transparent dans l’immensité des rivières, de son visage aujourd’hui caché, il puisse ôter le voile, pour se  révéler tel quel, tel qu’il a été depuis toujours, et ainsi retrouver cette dignité si constamment remise en question.

 

Ils ne sont pas délinquants et ne l’ont jamais été.

Leur seul délit fut celui de s’accrocher, désespérés, à la vie qui ne l’entendît point.

Ils ne méritaient pas ces armes qui ne sont qu’instruments dans leur survie désorientée, perdue.

 

Les cagoules des visages cachent le vert de l’espoir, la grandeur, la pureté des vallées et montagnes, seul patrimoine encore intact que n’a pu entamer le cours des siècles.

Elles sont leur forteresse sacrée et impénétrable.

 

La vie leur doit trop.

La vie leur a presque tout volé.

 

Ils méritent cet hommage visuel.

Pour que les leçons que ces femmes, hommes et enfants ont donné au monde

s’érigent en piliers d’un ordre nouveau, plus juste, plus digne et plus respectueux.

 

Rédigé par Jaime L. Vela